ARTS MOUVANTS vous parle de “L’ÉTRANGE AFFAIRE ÉMILIE ARTOIS”

‘L’inspecteur Alexandre Leclerc convoque l’énigmatique Émilie Artois pour un interrogatoire tout à fait banal : elle est soupçonnée d’avoir volé la carte bleue de son petit ami.’

De ce point de départ, Lucas Andrieu nous entraine dans un polar bien ficelé.
La mise en scène de Damien Dufour joue habilement avec les détails et crée une atmosphère digne d’un film noir. La caméra, le bruit de la machine à café, les sonneries du téléphone portable ou l’entrée en scène d’Émilie, tout nous ramène à la réalité, et pourtant comment démêler le vrai du faux ?

Elena El Ghaoui excelle dans ce rôle de femme fatale qui semble écrit pour elle.
Elle a cette assurance dans son jeu et maintient du début à la fin la tension qui se noue entre les deux personnages. 

Elle joue de sa fragilité et de son caractère troublant pour sans cesse semer le doute. Déstabilisé, l’inspecteur Alexandre Leclerc ne sait plus à qui ou à quoi se fier.
Lucas Andrieu incarne ce jeune inspecteur pris au piège d’un scénario qui se referme peu à peu sur lui.

Le personnage d’Émilie Artois, féminine et troublante, n’est pas sans nous évoquer les personnages féminins des romans de James Elroy.
L’Étrange Affaire Émilie Artois est un véritable thriller psychologique bien mené par de jeunes acteurs et une mise en scène qui mêle judicieusement les codes du cinéma, du roman policier et du théâtre.