CRITIQUES THÉÂTRES PARIS vous parle de “JE M’APPELLE ERIK SATIE COMME TOUT LE MONDE”

La vie d’Erik Satie a été mouvementée. Après une brève carrière dans l’armée, il s’exerça dans les cabarets de Montmartre dont notamment Le Chat noir et L’Auberge du Clou. Il rencontra même Debussy avec lequel ils restèrent liés pendant longtemps.

Peu compris par ses contemporains, il « s’exila » en banlieue parisienne dans une modeste demeure (à Arcueil). Néanmoins son activité resta intense et il composa de nombreux morceaux dont en particulier Trois morceaux en forme de poire (1903), mais ne connut le succès qu’avec Parade (avec l’aide de Cocteau, Massine et Picasso, le fameux groupe des Six). La courte pièce qui se joue en ce moment au théâtre de la Contrescarpe et que je vous recommande chaudement nous révèle certains aspects de sa personnalité. Personnage déconcertant et génial, il fut un incompris.

Elliot Jenicot endosse magnifiquement le costume du grand maître et nous fait vivre quelques heures de son quotidien. Anaïs Yazit, sa partenaire sur scène, n’est pas en reste et se révèle bien plus qu’une simple infirmière. Pour ne pas trop en dire, allez vite voir ce spectacle, c’est riche, drôle parfois, grave aussi et surtout on en apprend beaucoup sur le grand homme de notre histoire culturelle et musicale. Je m’appelle Erik Satie comme tout le monde, texte et mise en scène de Laetitia Gonzalbes au théâtre de la Contrescarpe (de grandes pièces dans un petit théâtre et un super quartier pour l’après spectacle…)

 

Share This