LES DIMANCHES DE MAI 2020
3, 10, 17, 24, 31
À 14 H 30

 

janvier 2020

lun mar mer jeu ven sam dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

L’affaire Dreyfus, l’une des plus grandes erreurs judiciaires de tous les temps…

Pierrette Dupoyet donne la parole à Alfred Dreyfus en personne. Il peut alors (enfin) raconter son histoire de son propre point de vue. Le texte se fonde sur les documents historiques, en particulier son Journal. De la sinistre dictée qui fit accuser – à tort – de haute trahison le Capitaine Dreyfus, jusqu’à la réhabilitation tardive, en passant par la dégradation, la déportation à l’Ile du Diable, la Révision du Procès… Tous les événements importants de cette Affaire sont évoqués.

De et avec Pierrette Dupoyet

Durée du spectacle : 75 mn

LA PRESSE VOUS PARLE DE « DREYFUS, L'AFFAIRE… »

LA DÉPÊCHE DU MIDI
« Dans son spectacle « Dreyfus, l’Affaire… » Pierrette Dupoyet est impressionnante. Chargée de magnétisme, en un geste, un mot ou une allure, elle saisit la densité de tous ses personnages.
Elle tient son public dans un tremblement de main, dans les nuances d’une voix, dans une silhouette qui se voûte ou des yeux éperdus qui cherchent à comprendre.
Son audace et sa performance forcent le respect et l’admiration. La voilà avec sa révolte est sa rage en capitaine Dreyfus à qui l’on a retiré sa dignité et sa liberté. Pendant plusieurs années, clamant son innocence au fond d’une cellule immonde, même quand il s’épuise, Alfred Dreyfus ne désarme pas. Et Pierrette Dupoyet lui donne une sensibilité déchirante.
La scène du procès de Dreyfus est un moment très fort. Montée sur une estrade, campant à elle seul tous les protagonistes de l’affaire dans une lumière crue avec en toile de fond le célèbre article “ J’accuse » de Zola, la comédienne est crédible dans tous les rôles.
À la force et à La violence de la tragédie, Pierrette Dupoyet oppose la douceur de la vie, l’amour d’une femme, la présence d’un enfant. La vérité historique est incontestable. Ce spectacle sans faille est tout à fait exceptionnel. Ce cri d’alarme adressé à la justice de tous les temps est un vrai plaidoyer en faveur des droits de l’homme. »

Le journal de L’Île de la Réunion
L« e point culminant de « Dreyfus, l’affaire… »  est sans conteste la richesse des textes puisés dans les documents historiques, avec les encouragements de Madeleine Reberioux, Présidente de la ligue des droits de L’Homme. Pierrette Dupoyet a bâti un monologue mâtiné d’angoisse, de haine, d’amour et d’espoir à la mesure de l’épreuve douloureuse subie par Dreyfus, réhabilité à l’aube du deuxième millénaire. Un message qui rappelle avec justesse combien l’erreur judiciaire est d’actualité encore aujourd’hui à travers le monde. »

L’Est Eclair
« Pierrette Dupoyet » interprète un spectacle criant de vérité et d’humanité. Un monologue émouvant qui nous fait vivre par la voix du capitaine Alfred Dreyfus la douleur d’un innocent broyé par la justice des hommes. Depuis la sinistre dictée qui fit accuser à tort Dreyfus de haute trahison, jusqu’à la réhabilitation tardive, en passant par l’incarcération à l’île du diable, le spectateur revit l’une des plus scandaleuses erreurs judiciaires de tous les temps. »

Et ailleurs, dans la presse :
« Beaucoup d’humanité. »
« Texte magnifique. »
« Criant de Vérité, criant la Vérité. »
« Grande performance d’actrice. »
« Pierrette Dupoyet va à l’essentiel. »
« Hymne à la tolérance. »
« Cri d’alarme beau, grand, universel. »
« Essentiel qui touche son but ! »

0 commentaires

LES DIMANCHES DE MAI 2020
3, 10, 17, 24, 31
À 14 H 30

 

janvier 2020

lun mar mer jeu ven sam dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

DÉCOUVREZ NOS AUTRES SPECTACLES

Share This