OFFRE 
"PREMIERS AUX PREMIÈRES"

- 50 % de réduction sur vos billets !

Profitez de l'offre :
• sur notre site
• par téléphone
• au guichet du théâtre

Comment vivre confortablement avec son passé ? 
Faut-il l’effacer ou l’assumer ?

1989. Philarmonique de Genève dans la loge du chef d’orchestre de renommée internationale, H. P. Miller.

À la fin d’un de ses concerts, le Maître est importuné par un spectateur aussi admiratif qu’envahissant, Léon Dinkel, venu de Belgique pour l’applaudir.
Cependant, plus l’entrevue se prolonge, plus le comportement du visiteur devient oppressant. Il connaît tout de la vie du maestro, dans les moindres détails.

Comment est-ce possible ? Qui est-il vraiment ? Quelle est en fait la véritable raison de sa visite ?

Le mystère s’épaissit jusqu’à ce que Dinkel dévoile un objet du passé…

De : Didier CARON
M.e.s. : Didier CARON et Christophe LUTHRINGER
Assistante M.e.s. : Bénédicte BAILBY

Distribution : Pierre AZÉMA et Pierre DENY

Lumières : Florent BARNAUD
Décor : Marius STRASSER
Création musicale : Vladimir PETROV

Durée du spectacle : 1h20

LA PRESSE VOUS PARLE DE « FAUSSE NOTE »

LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ “On ne ressort pas indemne de ce spectacle.”



FIGARO MADAME “Un tête-à-tête fiévreux se met en place dans cette pièce à suspense, véritable tragi-comédie.”



RADIO CLASSIQUE “Un face à face saisissant.”



CRITIKATOR “Un formidable jeu de piste qui mérite un 10 sur 10.”

FRANCE CULTURE “Sans fausse note.”

PARIS MATCH “La salle, captée, vit le suspens et les retournements. C’est bouleversant. Et jouissif.” “Du grand art !”

FRANCE INTER “Un vrai thriller (…). À chaque phrase, on se dit qu’est-ce qui va se passer ?”

BFM “L’intrigue est excellente, rondement menée.”

THÉÂTRAL MAGAZINE “Intéressant, intense, fiévreux, mis en scène avec rigueur et exigence.”

PRESTAPLUME “Un thriller haletant.”

NOTE DE L’AUTEUR, DIDIER CARON

Pierre Deny et Pierre Azéma incarnent ce nouveau duo et y apportent sobriété et puissance.

Le texte a été aéré par l’apport de musiques qui viennent souligner la tension dramatique entre les personnages ou les moments de respiration.

La mise en scène s’est dépouillée d’artifices de la première version. Ici l’humain est au centre de la mise en scène, l’émotion en est que décuplée.

C’est une nouvelle version, plus poignante, plus juste, exactement ce que je cherchais et que je n’avais pas encore trouvé.

NOUVELLE VERSION !

du 4 OCTOBRE 2019 au 5 JANVIER 2020 > du JEUDI au SAMEDI à 21 h + DIMANCHES à 16h30

EXCEPTIONNELLES > MARDIS 24 et 31 DÉCEMBRE à 21h

RELÂCHES > 5/12 • 13/12 • 15/12 • 25/12 • 1er/01

septembre 2019

lunmarmerjeuvensamdim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30