Marie pour FILLE DE PANAME vous parle de “L’ÉTRANGE AFFAIRE ÉMILIE ARTOIS”

Un thriller vénéneux au suspense implacable

Rares sont les pièces de théâtre qui s’expérimentent au thriller, ou alors en empruntant à des livres ou des films déjà existants. Pour L’Etrange affaire Emilie Artois, actuellement au théâtre de la Contrescarpe, les jeunes Lucas Andrieu et Elena El Ghaoui s’y adonnent avec une histoire inquiétante et fascinante.

De prime abord, on s’étonne un peu : ces deux comédiens sont peut-être un peu trop jeunes pour leurs rôles. Lucas Andrieu, 22 ans au compteur et déjà inspecteur de police et Elena El Gahoui, du même âge environ, qui vient faire une déposition, cela peut prêter à confusion. Est-ce des jeunes gens qui veulent jouer aux grands ? Pourra-t-on les trouver crédibles tout au long de cette pièce qui se veut un hommage aux grands films noirs ? La réponse est oui. Après un petit temps d’adaptation, on oublie totalement leur âge et leur apparence juvénile, pour ne voir que leurs personnages, matures et incandescents.
L’inspecteur Alexandre Leclerc reçoit Emilie Artois dans son bureau, pour une déposition. La jeune femme est accusée par son ex-petit ami, de lui avoir dérobé de l’argent. Ce qu’elle ne nie pas, au grand étonnement du policier. Mais ce dernier n’est pas au bout de ses surprise, quand la jolie coupable en vient à confesser un meurtre, puis un autre et encore un autre… A-t-il affaire à une charmante affabulatrice ? Est-il le jouet d’une terrible machination ? Est-il enfermé dans son bureau avec une tueuse en série redoutable et manipulatrice ? Ou est-ce encore tout autre chose ?
La valeur de l’âge n’attend pas les années. Ici, auteurs, comédiens et metteur en scène, vibrent de leur jeunesse et c’est communicatif. A l’écriture, Lucas Andrieu et Emma Baudoux, qui livrent un texte brillant, documenté, avec beaucoup d’humour noir. Sur scène, le même Lucas Andrieu (dont on a déjà pu apercevoir le talent dans Hypo dans ce même théâtre et actuellement au théâtre du Marais) et Elena El Gahoui, une révélation de justesse. Une femme fatale qui en reprend tous les codes, entre fausse candeur et maturité imprévisible. A la mise en scène, Damien Dufour, qui propose une lecture simple de ce texte alambiqué, tout en utilisant la vidéo et le son à bon escient.

L’Etrange affaire Emilie Artois et ses nombreux twists (que nous ne dévoilerons pas) est donc une très bonne surprise pour les adeptes de thrillers et de huis clos. Mais aussi pour les autres, qui se laisseront embarquer à coup sûr dans cette histoire dont on ne voudrait pas être le héros…