Frédéric Bonfils pour FOU DE THÉÂTRE vous parle de “GALATÉE ou la rencontre surréaliste de Dalì et Gala”

Attention. Un pur bijou créatif.

J’ai absolument, complètement et véritablement adoré cette pièce.

Dès le 1èr octobre et ceci chaque mois. Je ferai un article reprenant mes coups de cœur et je peux vous faire une confidence.

Galatée est un de mes véritables coups de cœur de la rentrée.

Cette pièce a du génie. L’écriture est magnifique. Mathilde Aurier est tout simplement

Brillante.

Dalí aurait mérité une œuvre magistrale, dans un grand théâtre avec des décors complètement fous.
La compagnie du cri, pour des raisons de budget, mais avec une créativité folle a su retranscrire par le texte et les idées de mise en scène une œuvre surréaliste.

On y est, dans l’univers, dans la tête de Dali.

Je connais bien cette maison théâtre musée de Figueres et je peux vous assurer que cette pièce est aussi dingue que le musée Dali.

Ici, il n’est pas question de faire un Biopic mais plutôt de nous plonger dans l’esprit Dali, cet immense artiste.

Mathilde Aurier a créé une œuvre à part entière autour de cette relation amoureuse Dali-Gala en distillant, du vrai, du faux.

D’un point de vue créatif, je pense un peu au film Gainsbourg de Joann Sfar qui est brillant également.

Ces jeunes acteurs sont magnifiques, magnétiques. Quoi de plus beau que la jeunesse ?

Et ici, le travail est époustouflant, ils ont tous un rôle vraiment clef dans l’histoire et sont tous très bons, mais j’ai un vrai coup de cœur pour Lola Blanchard. Cette jeune actrice a un potentiel comique et une aura hors du commun.
Il suffit qu’elle apparaisse pour que la scène s’illumine.

J’ai appris en discutant qu’ils sortaient tout droit du cours Florent.

J’ai envie de vous raconter une histoire à ce sujet. J’ai pas mal fréquenté le cours Florent, il y a plus de 25 ans.

C’était une école intéressante, très tournée vers le cinéma mais qui ne me faisait pas frissonner plus que ça. (Ni moi ni le métier, en vérité) et bêtement j’avais gardé ceci en tête.

Cet été à Avignon, je suis allé voir, un peu à reculons PAN, une création de fin d’année, d’élèves du cours Florent et ce fût un choc. J’ai complètement adhéré, J’avais trouvé cette pièce géniale.

Je vais prendre très vite, rendez-vous au cours Florent pour essayer de comprendre ce qu’il s’y passe. Font-ils pousser en permaculture (puisque c’est la mode), de la graine de talent ?
Si vous avez l’envie de vous faire vraiment plaisir. Foncez au théâtre de la Contrescarpe. Je suis fou…de ce théâtre, de cette jeune compagnie aussi créative qu’adorable et surtout de Galatée.