FROOGY’S DELIGHT vous parle de “WHAT IS LOVE”

Seul en scène humoristique conçu et interprété par Anne Buffet dans une mise en scène de Ariane Boumendil.

“Les histoires d’A.” chantées par les Rita Mistsuko finissent mal en général, comme dans la vie, ce que ne dément pas le personnage incarné par Anne Buffet dans son seul en scène qu’elle qualifie de “conférence-spectacle” et de plus “autofictionnelle”.

Placée sous le titre-jingle d’une autre chanson, “What is love” tube discodes années 90 et le signe de l’auto-dérision, la partition sous titrée “Pour en finir avec l’Amour durablement et de manière définitive” s’inscrit dans le registre humoristico-satirique dont l’auteure-interprète, mise en scène avec une pétulance qui va jusqu’au clownesque par Ariane Boumendil, assume et affirme la fonction cathartique.

Ainsi délivre-t-elle, scandée par des chansons romantiques lénifiantes des seventies, de “L’été indien” de Joe Dassin aux “Mots bleus” de Christophe, le biopic et le psychodrame de Eva, qui n’est plus une ingénue et n’a pas eu qu’un homme dans sa vie, mais pour qui être, au demeurant fort classiquement, quittée par son mari pour une femme plus jeune constitue la goutte d’eau fatadique.

Ayant décidé d’une rupture définitive avec l’amour, elle entreprend une croisade pour prévenir de ses dangers et de ceux de l’attente du prince charmant dysnésien. Mais comme Eva/Anne n’est pas totalement détachée de son sujet ni convaincue du bien-fondé de la conclusion de son étude tous azimuts sur les méfaits de l’état amoureux, sa conférence implose en conversation échevelée et interactive.

Comédienne aguerrie formée, entre autres, à l’Ecole Jacques Lecoq, Anne Buffet maîtrise la dramaturgie du corps et virevolte avec virtuosité du drolatique au cocasse en passant par le sensible pour camper le périple sentimental en montagnes russes de son double théâtral et composer un réjouissant patchwork traquant l’éternel – et fatal – Cupidon.