••• HISTOIRE(S) DE FEMME(S) > Article de StephB pour PLACEMENT LIBRE •••

En passant en métro par la station Duroc, impossible de ne pas sourire en repensant à la pièce que nous avons vue il y a quelques jours. Ceux qui la verront (ou l’on vue) comprendront le lien … Et je ne peux que vous conseiller de profiter des derniers dimanches de décembre pour vous réfugier au Théâtre de la Contrescarpe. Il est bien connu que le froid est beaucoup  plus supportable en sortant d’un petit théâtre parisien après un très sympathique spectacle !

À la base un livre (que vous pouvez trouver ici), Noémie a décidé d’en faire un spectacle vivant il y a quelques mois. Accompagnée de son metteur en scène, elle a créé un spectacle très complet. Tout d’abord une mine d’informations sur la vision en général, et son problème de strabisme en particulier. Elle nous raconte son dur parcours depuis toute petite, les premiers examens chez l’ophtalmo, chez l’orthoptiste … Elle nous raconte l’opération, la rééducation, la guérison, et tout cela pendant la difficile période de l’adolescence …
Et c’est quoi cette histoire de lion, me demanderez vous ? hé bien durant la phase de rééducation, il s’agit, en forçant sa vue (un oeil sur le lion, un oeil sur la cage) de faire rentrer l’animal dans la cage. S’il rentre, c’est que c’est réglé et que tout est normal. Mais au final, a-t-on vraiment envie de rentrer dans le moule de la normalité ?

C’est en riant autour d’un verre, dans une ambiance totalement décontractée, que Noémie nous a raconté, à l’issue du spectacle, son expérience en la comparant avec celle de Juan Luis, contributeur du site Placementlibre.fr, qui a connu la même expérience. A la différence que c’est une voiture qu’il devait mettre dans un garage … mais qui n’y rentrait jamais !
Noémie nous raconte également comment ce lion est finalement devenu un proche, à force d’être le point central de chacun de ses rendez vous chez le spécialiste. Un ami, un confident, un protecteur durant cette période difficile. Elle nous raconte également plus en détail comment elle attribue, depuis toute petite, des couleurs aux gens (la synesthésie).

Nous sommes ressortis du spectacle avec le sourire. Une petite larmichette également, car Noémie n’oublie pas d’y glisser quelques informations personnelles sur sa famille et sa vision de la vie, qui ne peuvent que nous émouvoir. Un petit mot également sur la très belle mise en scène de Bertrand Suarez Pazos, très visuelle (ça tombe bien!) même si, finalement, on ne voit pas tous pareil. Pour terminer, très sympathique rencontre, en fin de spectacle avec Noémie. Une approche du spectacle intimiste, informelle, au feeling, comme on les aime.

 

DÉCOUVREZ NOS AUTRES SPECTACLES