••• HISTOIRE(S) DE LANGAGE(S) > “PAS D’SOUCI ?” VU PAR BLOG DE PHACO •••

Au Théâtre de la Contrescarpe Philippe Fertray  fait son show dans Pas d’souci ?, spectacle à la fois brillant, spirituel et drôle.

Jonglant avec les mots et les expressions à la mode l’humoriste clownesque pousse la digression sémantique jusqu’à ses dernières limites…


Il y a autant de milieux que de verbiages ! Néanmoins, certains éléments de la langue, que l’on n’a jamais fini de déchiffrer, finissent par s’incruster dans notre quotidien : compétitivité, jouabilité, employabilité, « ça va être compliqué », « je veux rien lâcher »… Feu follet déjanté au look improbable, Philippe Fertray porte sur scène pantalon à carreaux, chemise à fleurs, cravate à rayures et veste en laine.

Sorte de pédagogue candide et passionné, il décortique pour nous les innombrables mystères de l’expression sophiste contemporaine, interrogeant – mine de rien – le rapport ambigu existant entre mot et réalité. Visiblement passionné par la langue et ses expressions toutes faites (et pas vraiment spontanées !) l’humoriste zélé scrute à fond tous nos tics de langage et nos « abus textuels », inspirés souvent par le marketing direct. Amusant et minutieusement rodé, le texte de Pas d’souci  souligne en permanence les innombrables snobismes et coquetteries de la communication contemporaine, de la société civile aux médias.

Malicieux et philosophe, l’humoriste rentre ainsi dans la peau de personnages aussi variés que cocasses : un touriste français revenu des USA, une chanteuse chinoise exotique, un conférencier d’art contemporain, des journalistes de chaînes d’information continue et redondante, des  footballeurs, une actrice délivrant le roman de sa vie, sans oublier Tristine Angoisse, parodie amusante d’une chroniqueuse de télévision bien connue à la langue savoureusement reptilienne et théâtrale : « On ne peut pas dire cela, Je ne peux pas entendre cela (…) Vous parlez du texte, ou des textes … ? ». 

À la fois fin observateur de la démagogie ambiante et de nos préciosités lexicales Philippe Fertray  vec un grain de folie nous dit tout sur le Roi Mot et ses valets !