Robert ABURBE, pour REG’ARTS vous parle de “GALATÉE ou la rencontre surréaliste de Dalì et Gala”

Dali et Gala, on connaît leur histoire d’amour, immense, passionnée, fusionnelle, qui a duré un demi-siècle. Gala fut la muse principale de ce peintre génial, un peu fou, vivant dans la démesure, qu’était Dali.

L’auteur de la pièce, nous donne sa version de la rencontre de ces deux personnages, à travers le rêve qui finit par se confondre à la réalité.
Épouse de Paul Éluard, c’est lors d’un week-end, invités par Dali, qu’ils se rencontrèrent et là, ce fut le coup de foudre.

La pièce commence où l’on voit les deux personnages endormis chacun dans leur coin, et l’on découvre que Dali avait une méthode bien particulière pour peindre ses rêves. En effet, il tenait dans sa main une cuillère en argent, plaçait un récipient en métal à ses pieds, s’installait dans son fauteuil et s’endormait.

La cuillère tombait alors de sa main dans le récipient, et le bruit métallique le réveillant, il pouvait comme cela peindre les rêves qui étaient encore dans son esprit.

Une pièce bien écrite et formidablement bien jouée par quatre excellents comédiens.
Une mise en scène de l’auteur simple et efficace.

Un bon moment de théâtre, à voir, et à apprécier.