Robert BONNARDOT pour SORTIES À PARIS vous parle de “LES SŒURS TATIN • UNE VIE À LA TCHEKHOV”

En prenant date pour voir cette pièce, je n’avais pas fait attention que c’était aujourd’hui la première représentation.

Je ne me suis déterminé qu’en découvrant que c’était un nouveau spectacle de Laetitia GONZALBES, dont j’ai applaudi tant d’affiches talentueuses.

La “vraie” histoire des sœurs Tatin, très éloignée de celle qui a fait leur légende.

Laetitia GONZALBES leur a donné vie en adaptant “Les Trois Sœurs” de Tchekhov.

C’est une façon de bio-pic imaginaire, qui se transforme en comédie musicale et même en film.

Je regrette de ne pouvoir citer ceux que l’on voit dans les intermèdes vidéo.
Il y a notamment, un comédien à retenir qui nous raconte la mort d’un homme après avoir mangé 40 crêpes… “Peut-être 50, je ne me souviens plus.”
 J’aurais aimé pouvoir citer son nom, comme celui des autres.

En voyant un four sur scène, j’ai été déçu qu’il ne soit pas utilisé pour faire une tarte pendant le spectacle.
J’ai vu ça une fois au Théâtre des Mathurins, et je me souviens encore du parfum de cette tarte aux pommes répandue dans le théâtre…

Deux comédiennes éblouissantes qui jouent et chantent.

C’est donc toute l’histoire de cette “tarte”, dont Octave VAUDABLE, propriétaire de Maxim’s, donnera une renommée internationale.

Une soirée légère, tendre et qui fleure bon la romance d’une époque.

 

Share This