SPECTATIF vous parle de “L’ÉTRANGE AFFAIRE ÉMILIE ARTOIS”

Une pièce finement ficelée façon thriller, de Lucas Andrieu et Emma Baudoux, que cette étrange affaire Émilie Artois.
 
« L’inspecteur Alexandre Leclerc convoque l’énigmatique Émilie Artois pour un interrogatoire tout à fait banal : elle est soupçonnée d’avoir volé la carte bleue de son petit ami. Mais il se peut que ce ne soit que la partie émergée de l’iceberg… Le jeune inspecteur de police aura-t-il les épaules pour résoudre cette sombre affaire ? »
 
Quelle est donc cette affaire ? Un interrogatoire de police improbable ou bien une conversation tissée de confidences, ou bien encore un rêve pour l’un et un cauchemar pour l’autre ? On ne sait pas vraiment, on perd pied, on se rattrape puis non, nous voilà à nouveau dans le doute. Le saura-t-on enfin ?
 
Dès le début, on sent bien que quelque chose sourd, que la manipulation joue au jeu du chat et de la souris. Même la musique (excellente partition du metteur en scène Damien Dufour) cloche par moment, jouant de chromatiques et de dissonances, c’est dire !… C’est étrange. Oui tout ceci est étrange. Mais c’est savoureusement et fichûment bien écrit.
La mise en scène de Damien Dufour met en relief le texte sans jamais le desservir. Le texte d’abord et surtout. L’attention du public est centrée sur le jeu des deux comédiens. Une mise en scène qui fait confiance au texte, sans artifices inutiles et avec les effets spectaculaires qui conviennent pour créer l’atmosphère singulière, lui donner son rythme et mettre en valeur les répliques et les situations. C’est très bien fait.
 
Elena El Ghaoui, tout à fait crédible et convaincante, campe une Émilie Artois radieuse et troublante. Elle est tout simplement impressionnante tout le long et notamment dans l’inversion des puissances dans les rapports de force en présence. Une magnifique comédienne.
 
Un polar bien écrit. Une mise en scène adroite et soignée. Une excellente « Émilie Artois ».