VENEZ À 2
(ou plus) 
et bénéficiez du TARIF RÉDUIT 
pour ce spectacle !

Profitez de l'OFFRE :
• sur notre site
• par téléphone
• au guichet du théâtre

Entre les Monty Python et Woody Allen, Nietzsche et Coluche, Voltaire et Devos, un spectacle engagé et poétique… rock’n’roll et jubilatoire !

Auteur : Régis Vlachos
Avec : Charlotte Zotto et Régis Vlachos
M.e.s. : Franck Gervais
Création vidéo : Maxime Trévisiol
Création sonore : Caroline Calen
Lumières : Franck Gervais
Costumes : Gaël Yannic

Durée du spectacle : 1h15

SUCCÈS, REPRISE !

Nous avons le plaisir de programmer à nouveau « Dieu est mort et moi non plus j’me sens pas très bien », qui avait fait un passage remarqué au Théâtre de la Contrescarpe en 2018.

C’est l’histoire réjouissante de la mort de Dieu par un petit garçon qui grandit et qui n’est pas content ; un souvenir féminin à la guitare électrique qui le hante, le perturbe. Alors c’est une genèse qui foire, des souvenirs d’enfance poétiques et décalés, des règlements de compte, un cours de philo qui dégénère, une séance chez le psy qui ne sert à rien…Et du rire, des prophètes, un aquarium… !

On croise Michel Sardou qui veut absolument y croire, Zorra et l’Arabie Saoudite, l’élection de Mitterrand avec une baguette magique, un poisson rouge moqueur, la première blague juive …!

C’est une histoire attachante et folle, qui donne à penser, rire, pleurer, mais surtout envie de rire parce que c’est une jubilation épidermique indispensable après Charlie et le 13 novembre.

Ce texte écrit en hommage à Charlie Hebdo a été primé au Concours Léopold Bellan en Avril 2015, au théâtre Tristan Bernard à Paris. D’abord en solo, le spectacle est recréé en duo en juin 2016. Il a été un des succès du Festival Off Avignon 2016. L’auteur a notamment écrit « Partisans », une tragi comédie sur la Résistance ; et « Little Boy » qu’il interprète avec Christophe Alévêque.

Texte : Régis VLACHOS
Régis Vlachos est auteur, comédien, agrégé de philosophie. Partisans fut son premier texte (plus de 150 représentations, 2013-2017). Il a notamment écrit Little Boy (2014-2016) qu’il interprète avec Christophe Alévêque ; L’enfer c’est l’amour (2016) qu’il a aussi mis en scène. Il interprète le rôle titre du Marchand de Venise de Shakespeare (2014-2016) ainsi que celui de la Vie de Galilée de Bertolt Brecht dont il a signé l’adaptation (300 représentations, 2012-2015).

LA PRESSE UNANIME SUR « DIEU EST MORT ET MOI-MÊME J'ME SENS PAS TRÈS BIEN »

L’EXPRESS.FR, Christophe Barbier, 15.02.2018
“Mais s’agit-il vraiment ici de s’attaquer à Dieu? Certes, à la fin, Vlachos apprend au public une prière subversive où ce sont des poings fermés que l’on tend vers le ciel. Mais il doit aussi reconnaître, devant les arguments de sa joyeuse complice Charlotte, que la religion donne un sens à la vie de nombreux êtres humains, que les plus grands philosophes ont justifié le fait de croire et que, finalement, pouvoir dire que Dieu est mort – et avoir le droit d’en faire un spectacle ! – est peut-être la preuve que Dieu existe. En tout cas, que, s’il existe, il est charitable et doté d’un sacré sens de l’humour…”

LE PARISIEN, Sylvain Merle, 21/01/2017.
“Accompagné de Charlotte Zotto, Régis Vlachos est bondissant, déconne beaucoup dans un spectacle drôle et (im)pertinent, original et hautement réjouissant.”

CHARLIE HEBDO, 11 janvier 2017.
“Comme si chaque naissance de l’homme était une Genèse renouvelée… Sauf que ça foire tout le temps. Pas de premier, de deuxième, de sixième jour… Émerge de tout ça un grand cri de colère, une éructation salutaire, pour tenter de panser nos plaies récentes. Ne restent que la vie, le rire… le rire étant le propre et le figuré de l’homme.”

L’HUMANITÉ, 14 décembre 2016.
“Drôle ! Les deux compères sont aux commandes d’un objet théâtral assez inclassable, parfois truculent.”

LA REVUE DU SPECTACLE, Jean Grappin, 19 décembre 2016
“Toute recherche sur la condition de l’homme passe nécessairement par l’épreuve du rire. En partage. Le rire est spontané et cela est théâtre. Et du bon. Thérapique. Cathartique. Régis Vlachos enfile les scènes comme autant d’épisodes d’une conscience en chemin vers elle-même. L’on peut déguster, en famille, entre amis, ce spectacle qui donne à chacun le chemin de l’humour.”

WEBTHEA, Gilles Costaz, 12 décembre 2016.
“Du charme ! De l’oralité comme dans une soirée entre amis. La présence de l’auteur-acteur est forte, escortée par sa complice Charlotte Zotto.”

PARISCOPE, mai 2016.
“Original et gonflé, drolatique et poétique sur le parcours d’un homme confronté à Dieu… Nous avons toujours besoin de rire pour ne pas avoir à en pleurer ; cela Régis Vlachos l’a parfaitement réussi.”

ZIBELINE, Juillet 2016.
“Un spectacle réjouissant et jubilatoire qui joue sur une palette riche d’émotions, de tendresse. Un magnifique charisme de Régis Vlachos et une lumineuse Charlotte Zotto.”

SORTIR À PARIS, mai 2016.
“Hyperactif, aux délires les plus osés ; c’est une colère ponctuée d’amour, un rire mêlé de larmes, un coup de gueule haut en couleurs. C’est atypique et ça ne manque pas de courage ni de piquant !”

FRANCE CATHOLIQUE, mai 2016.
“Ce spectacle n’est vraiment pas de nature à ébranler la foi. Il est désopilant, d’un rire intelligent grâce à son esprit, son talent et son lyrisme.”

Dimanches à 20h30
jusqu’au 9 JUIN 2019

juillet 2019

lunmarmerjeuvensamdim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *